Le flamand, une langue… « à part »

Mon épouse Marie-Christine m’a raconté une anecdote qui est révélatrice de l’état d’esprit de certains Belges francophones. Elle a rencontré par hasard le papa d’un ancien copain de notre fils Maxime, avec qui elle a devisé de l’avenir scolaire des enfants. Il n’était pas très heureux parce que la maman de son petit garçon, dont il vit séparé, l’a placé dans une classe d’immersion linguistique en néerlandais. Pourquoi? s’est étonnée mon épouse, dont les racines sont flamandes puisque née à Leuven, de parents néerlandophones. « Parce que le flamand est une langue »…. Il hésita, chercha ses mots, se souvenant sans doute subitement des origines de Marie-Christine et lâcha comme s’il se rattrapait: « le flamand est une langue… à part ». Ce n’était pas bien méchant, car j’ai déjà entendu plus acerbe: « le flamand n’est pas une belle langue ». Plus idiot : « le néerlandais ne sert à rien ». Ou pire encore : « le flamand n’est pas une langue ». Ce sont hélas des réflexions que j’ai entendues relativement couramment. Et la plupart émanaient de personnes que je dirais être « des Belgicains », le genre à pavoiser leur façade le 21 juillet, à planter un drapeau dans leur jardin le lendemain d’une victoire des Diables Rouges ou à se précipiter quand le Roi Albert II pointe sa couronne dans leur région.

Bart De Wever n’en demande pas tant.

Publié par

carnet de bord de Daniel Foucart

Journaliste à Nord Eclair belge (Tournai et Mouscron) depuis 1991, passionné par l'actualité vue par le petit bout de la lorgnette. Et à bord : quelques tranches de vie.

3 réflexions au sujet de “Le flamand, une langue… « à part »”

  1. Le neerlandais est une langue comme une autre et chacun dans son coeur préfère la sienne, sa langue maternelle qu’il tient de ses parents. Mais où va-t-on avec le neerlandais? Quel %de la population mondiale parle cette langue? Lorsqu’on étudie et qu’on doit lire des publications scientifiques etc. quelle est la langue que l’on retrouve? Même le français ne nous permet pas d’aller très loin. Alors d’un point de vue pratique je préfèrerai que la langue d’immersion pour tous les petits belges soit l’anglais, mais on peut aimer le neerlandais surtout si on trouve des interlocuteurs « ouverts », pas des Flamands revanchards. L’espagnol, quatrième langue au monde mériterait qu’on l’étudie, en plus pour nous de culture francophone, elle enrichit la connaissance de notre propre langue.Il est néanmoins stérile de vouloir classer les langues par ordre d’importance, et toutes sont les plus belles…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.